Forum dédié au groupe Saxon
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tin House

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T.N.T.

avatar

Messages : 3618
Date d'inscription : 17/07/2008
Localisation : Wallonie

MessageSujet: Tin House   Mar 23 Mar 2010 - 12:39

Tin House fait parti de ses nombreux groupes à n'avoir, malheureusement, pu réaliser qu'un seul disque.
Pourtant sa carrière avait commencée sous de bons auspices. Tout juste sortis de l'école, suite à un concert donné lors d'un festival, ils gagnèrent comme admirateurs, deux célébrités, qui allaient leur donner un sérieux coup de pouce. Johnny Winter d'abord, qui les engagea pour faire sa première partie sur une tournée américaine, et qui fit pression pour leur obtenir un contrat (chez Epic) ;
et Rick Derringer qui produisit cet opus.
Leslie West en personne, avait souhaité que Tin House accompagne Mountain en tournée.

Tin House délivre avec une fougue, propre à leur jeune âge, un Heavy-Blues-rock assez puissant, qui se siturait quelque part entre le British-blues, Cream, Three Man Army, Johnny Winter, avec de temps à autre, quelques légères sensations d' Acid-Rock, ou de Heavy-psyché, façon Blue Cheer (en moins lourd). A l'écoute de titres comme « You've gone too far » et « Endamus Finallamus », voir « Tomorrow » on pourrait également siter Wishbone Ash (des deux 1ers albums).
Cependant, malgré quelques influences qui peuvent transparaître, Tin House a su faire preuve d'un certain talent avec des compositions faisant preuve de hardiesse, et de non-conformisme.
Même si, parfois, une certaine naïveté ressort, comme par exemple, quand une guitare doublée délivre, entre chaque pont, un chorus trop aigüe, au lyrisme trop simple, se retrouve en inadéquation sur le pourtant excellent « Silver Star ». Ou encore, sur la chanson suivante, « Personal Gain », où le chant manque de justesse. Une faute de goût rattrapée par une partie instrumentale qui aurait pu provenir de « Still Alive and Well» ou de « Saints &
Sinners».

Tin House était un power Trio composé de Floyd Radford, (chanteur, guitariste prodige, versatile et imaginatif, amateur de Wah-wah racée ;
entre Clapton, Adrian Gurvitz, Ted Turner, Derringer, Nugent), Mike Logan, (chanteur &
batteur Amérindien émérite, de la classe d'un Corky Laing ou un Ginger Baker, l'expérience en moins), et de Jeff Cole, bassiste et chanteur principal. Les voix sont dans un registre proche de celui des frères Gurvitz, pas très loin de Cream, ni de Wishbone Ash
En invités de marque, on retrouve bien évidemment Rick Derringer au piano sur « 30 weight Blues », mais aussi Edgar Winter à l'orgue sur « You've gone too far », et aux cordes (violons) sur « Lady of the silent opera » (superbe titres avec orchestration symphonique, entre Gun et Cream).
On peut regretter une pochette repoussante qui a certainement déservie le combo, car aucunement engageante ni représentative du contenu.

Floyd Radford rejoindra Edgar Winter pour Edgar Winter's White Trash, puis le frère, Johnny. Réunion qui gardera une trace matérielle : « Captured Live! » et « Together - Live ».

Une découverte, fort sympathique, due au professeur Denis Protat, qui qualifie cet album de « must intégral ».

P.S. : En 2006, le groupe s'est reformé autour de Radford et de Logan, qui se sont adjoint les services de Robby Course à la guitare, Jimmie Smith à la basse et David Mikael aux claviers. Avec un disque réalisé en 2009.Bien plus soft mais toujours pourvu de superbes parties de guitares.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rachardblack.blogspot.com/
 
Tin House
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solid Ball Of Rock :: Musique non-Saxon :: Discussions générales - Autres Groupes-
Sauter vers: