Forum dédié au groupe Saxon
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rock Fest Barcelona 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
js64
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 13478
Date d'inscription : 17/12/2006
Localisation : Saint Jean Pied de Port (64)

MessageSujet: Rock Fest Barcelona 2016   Mar 19 Juil 2016 - 17:39

Je prépare le terrain... parce que il y a de quoi à dire Laughing
Très bon fest d'une manière générale... review à venir (je sais je l'ai déjà dit pour le dernier concert des Scorps mais là cela va venir Laughing) avec pleins de photos bien sûr...

_________________
http://www.saxon-solidballofrock.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saxon-solidballofrock.fr
truc
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 6852
Date d'inscription : 24/12/2006
Localisation : Ville de Bobos

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Mar 19 Juil 2016 - 18:24

Alors si tu le dis... :drapbask1:

_________________
http://www.powerplaymanager.com/r415098

"
George Sand : "Pauvres laborieux ou infirmes, c'est toujours votre lutte contre ceux qui vous disent encore : "Travailler beaucoup pour vivre très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franck



Messages : 339
Date d'inscription : 17/11/2014
Localisation : Pau - Agen

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Mer 20 Juil 2016 - 20:19

d autant que là, t as pas l excuse de te cacher derriere ma review de Scorpions à Toulouse pour t eviter de la faire Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
js64
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 13478
Date d'inscription : 17/12/2006
Localisation : Saint Jean Pied de Port (64)

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Sam 23 Juil 2016 - 12:12

0003
J'ai fini de trier les tofs (dont j'ai posté une partie sur Facebook)... maintenant, je m'attèle au récit Wink

_________________
http://www.saxon-solidballofrock.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saxon-solidballofrock.fr
js64
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 13478
Date d'inscription : 17/12/2006
Localisation : Saint Jean Pied de Port (64)

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Dim 24 Juil 2016 - 18:27

Rock Fest Barcelona 2016

Part 1

Toutes les photos de la première journée sont sur cette page:
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1126468647438813.1073741865.100002270648759&type=1&l=320ed90f9e

Jeudi 14 juillet 2016.

Il est un peu plus de 10H00 lorsque j'arrive chez Patrick. Après un café, nous prenons la route pour aller à Toulouse. Oui !!! Toulouse. En temps normal, ce n'est pas la route la plus directe pour rallier le Pays Basque à Barcelone, mais là on doit récupérer Audrey. Elle nous attend pour le repas de midi qui tout compte fait aura lieu plus vers 14H30 que midi Laughing. Eh oui on se met déjà à l'heure espagnole... Bref après un bon repas concocté avec amour par Audrey, il est 16h00 lorsque nous démarrons. Alors que nous sommes sur l'autoroute A61 nous voyons une épaisse fumée au loin. On met la radio et apprenons que l'autoroute est fermée en raison d'incendies. Faudra donc sortir au niveau de Lézignan-Corbières. Ce qui ne nous arrange pas trop Laughing. Comme tout le monde sort au même endroit, nous nous retrouvons dans un bouchon qui se prolongera sur la départementale qui sert de déviation... Une départementale avec des travaux comme par hasard (circulations alternées) et qui par endroit n'est pas plus large qu'un tracteur... donc quand on en croise un… c'est un peu le bordel Laughing. Avec ses conneries, nous perdrons presque 1h30. Il est un peu plus de 20h30 lorsque que nous arrivons à Badalona. Notre hôtel se situe en bord de mer.  Le parking de l'hôtel étant complet, ma voiture passera la première nuit dehors... Nous posons nos affaires dans les chambres puis décidons d'aller se dégourdir les pattes et de visiter un peu les lieux. Nous repérons un restaurant. Au programme, bières et pinchos en terrasse. Miam!!! Après cela nous continuons notre promenade et faisons un tour sur la plage.
Nous rejoignons nos chambres et c'est là que nous apprenons la mauvaise nouvelle, l'info de l'attentat de Nice passe en boucle sur toutes les chaînes espagnoles...

Vendredi 15 juillet.

Il est 10h00 lorsque nous nous retrouvons pour le petit déj.  Comme le premier concert qui nous intéresse n'est qu'à 15H15, nous prenons notre temps et allons à la plage. C'est dure la vie de festivalier, n'est ce pas ??? Laughing De retour de la plage, je vois ma voiture passer en marche arrière avec le cul légèrement surélevé... M*rde ma voiture !!! Les autres : quoi ta voiture ???  ben elle se fait embarquer... Bref ils ne l'ont même pas vu passer. Nous allons à la réception de l’hôtel pour expliquer notre petit souci. Le réceptionniste, très sympa,  se renseigne par téléphone et nous dit que notre véhicule vient d'arriver à la Grua Municipal. Ah ben oui!! ça on s'en doutait un peu Laughing . Donc il nous appelle un taxi qui nous amènera à la fourrière. Après avoir payé 121,30€, nous récupérons la voiture et retournons à l’hôtel puis direction le Parc Can Zam où se déroule le festival. Arrivés sur les lieux, nous galérons pour trouver une place. On se renseigne quand même auprès d'un agent de la sécurité qui n'était pas vraiment sûr de lui… allez hop !!! on change de place et trouvons un parking sous terrain un peu plus loin. Je me suis fait avoir une fois, pas deux Laughing . De retour sur les lieux, il n'y avait plus une bagnole sur les emplacements où l'on s'était garé. P*tain! Cela ne plaisante pas... C'est vrai qu'on voit pas mal de Grua circuler... Bref nous entrons sur le site. C'est quand même bien foutu... pas mal de stand de bouffe, des chapiteaux pour s’abriter du soleil, Et oui! ailleurs cela aurait été pour se protéger de la pluie, là c'est du soleil Laughing . Des bars et bien sur un metal market. Les deux scènes sont bien côte à côte... Première chose à faire... prendre un grand verre de bière bien fraîche. Nous nous plaçons pour assister au concert de Moonspell. Première constatation, cela va être très dure de se retrouver dans les premiers rangs. De toute façon, je n'avais pas l'intention d'y être... Moonspell entame son concert avec cinq minutes d'avance et deux titres extraits de l'excellent dernier album en date "Extinct" , "Breathe (Until We Are No More)" suivi de " Extinct". Je n'avais pas vu les portugais depuis 2002 et leur passage à la Sala Jam de Bergara. Cela fait plaisir de les retrouver sur scène et le fait que le groupe joue en plein jour son metal gothique ne dérange pas. Fernando Ribeiro attire toute l'attention de la foule sur lui. C'est vrai que sa prestance sur scène et que son chant guttural ou en voix claire dégagent une atmosphère très particulière. Entre l'envie d'headbanger comme un damné et de se concentrer uniquement sur le personnage et la musique. Faut pas oublier les autres membres du groupe qui assurent le job de façon très professionnel. Mention spécial à Ricardo Amorim qui nous décoche quelques solos de guitare de toute beauté, tout à fait dans l'esprit Moonspell. Je suis quand même étonné de la setlist qui s'articule uniquement sur les deux premiers albums et le dernier en date, comme s'il n'y avait rien eu entre... Bizarre mais pas déplaisant. Au final on aura droit à trois titres de "Wolfheart", quatre d' "Irreligious " et trois d' " Extinct". Très bon concert pour débuter ce fest.



Breathe (Until We Are No More)
Extinct
Opium
Awake!
Ruin & Misery
The Last of Us
Vampiria
Ataegina
Alma Mater
Full Moon Madness

On a à peine le temps de se pointer devant l'autre scène que Dragonforce commence déjà son set. Je prends quelques photos pendant le premier titre. N'ayant jamais vraiment accroché à la musique des Speedy Gonzales du metal, on recule dès le troisième titre. Au départ c'est sympa, les musiciens sont marrants mais c'est comme le petit lapin de Duracell... cela ne s’arrête jamais et c'est toujours pateil Laughing. Nous retrouvons Oso Garu et Sonia sous la Motorhead Tent où un tribute band reprend du... Motorhead. En fait le groupe enchaîne des mini concerts de 15/20 minutes durant tout le fest.  Puis, nous nous attablons sous un chapiteau se trouvant face aux 2 scènes. On sera rejoint par The Fab. On ne prête pas trop attention à la prestation de Coroner... mais bon le peu je j'entends ne me plaît pas. Suit Tyketto, déjà c'est beaucoup mieux, nettement plus calme et cela passe bien en fond sonore...Olivier64 nous fera un petit coucou. Heaven Shall Burn monte sur scène et là ce n'est plus tenable... on se sépare et nous allons faire un petit tour au metal market.
Nous revenons pour voir Mägo De Oz. La dernière fois que j'ai vu le groupe sur scène, c'était en 2004 lors des fêtes de Pampelune...  Un concert des Mägo, c'est l’assurance de toujours passer un bon moment. C'est toujours aussi festif. Le groupe rencontre un énorme succès. Ç'est étonnant, vu leur popularité, de les voir si tôt sur l'affiche... quoi que la nuit tombe doucement mais sûrement et on peux profiter du décor et du jeu de lumière sur la fin du concert. Excellent.


J'en ai prises d'autres des photos, mais bon... j'avais envie de poster celle là  0003  0003

Prólogo
Satania  
La cruz de Santiago
Pensatorium
La danza del fuego  
Astaroth
Molinos de viento
Finisterra

C'est au tour de Kreator, nous profitons pour nous restaurer à nouveau et ainsi être en forme pour la suite. Et quelle suite. Cela commence par le concert très attendu de Michael Schenker. Pour l'occasion, il sera accompagné sur scène de Gary Barden au chant, de Chris Glen à la basse , Ted McKenna  à la batterie et de Steve Mann à la guitare et aux claviers... Et comment dire ??? Je n'ai rien contre Doogie mais p*tain quand il n'est pas là, cela change Laughing. Gary Barden c'est quand même autre chose... Franchement je ne m'attendais pas à pareil fête. Michael est en pleine forme, souriant chantant et assez mobile. Il ne reste pas toujours la tête baissée sur sa guitare. Bref c'est le pied. Le public ne s'y trompe pas, il chante sur tous les titres, grosse ambiance et finalement ce sera un des meilleurs concerts du fest, en tout cas le meilleur du vendredi. Grosse surprise pour moi  :danse:  :super:



Into the Arena
Attack of the Mad Axeman
Victim of Illusion
Rock My Nights Away
On and On
Cry for the Nations
Let Sleeping Dogs Lie
Armed and Ready
Coast to Coast
Doctor Doctor
Rock Bottom

Après tant de "joie", le concert de Blind Guardian paraît bien quelconque. Autant j'aime bien le groupe sur disque, autant sur scène j'ai du mal avec le charisme d'Hansi Kürsch qui s'apparente à celui d'une huitre faisandée. Ça joue très/trop bien. En fait on a l'impression d'écouter le disque. Il y aura quand même de très bons moments comme "Imaginations from the Other Side", "The Bard's Song" chanté par tout le public et enfin "Valhalla" qui clôture le set. A noter que cela fait bizarre Blind Guardian sans aucun décor sur scène...



The Ninth Wave
The Script for My Requiem
Time Stands Still (at the Iron Hill)
Tanelorn (Into the Void)
The Last Candle
Twilight of the Gods
Imaginations from the Other Side
Sacred Worlds
Bright Eyes
The Bard's Song - In the Forest
Valhalla

Maintenant c'est au tour de la tête d'affiche de la soirée, King Diamond. Le décor de la scène est simplement magnifique. Bon je vais être franc, je ne suis pas un fan ultime, je préfère nettement son autre groupe Mercyful Fate. Le concert est sympa à suivre et je suis content d'entendre deux titres de Mercyful Fate : "Melissa" et "Come To The sabbath". Après ces deux reprises, le groupe entame l'intégralité de l'album "Abigail". La fatigue se faisant sentir nous partirons avant la fin du concert...



Out from the Asylum
Welcome Home
Sleepless Nights
Halloween
Eye of the Witch
Melissa
Come to the Sabbath
Them

Abigail:
Funeral
Arrival
A Mansion in Darkness
The Family Ghost
The 7th Day of July 1777
Omens
The Possession
Abigail
Black Horsemen
Insanity

Nous retrouverons notre voiture à la même place ce coup ci et rentrons à l’hôtel.

A suivre...

ps:
Toutes les photos de la première journée sont sur cette page:
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1126468647438813.1073741865.100002270648759&type=1&l=320ed90f9e

_________________
http://www.saxon-solidballofrock.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saxon-solidballofrock.fr
truc
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 6852
Date d'inscription : 24/12/2006
Localisation : Ville de Bobos

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Lun 25 Juil 2016 - 12:59

Et bien voilà, quand tu veux bien te donner la peine... Barcelone aime ses touristes visiblement Laughing

_________________
http://www.powerplaymanager.com/r415098

"
George Sand : "Pauvres laborieux ou infirmes, c'est toujours votre lutte contre ceux qui vous disent encore : "Travailler beaucoup pour vivre très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
js64
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 13478
Date d'inscription : 17/12/2006
Localisation : Saint Jean Pied de Port (64)

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Dim 31 Juil 2016 - 18:30

truc a écrit:
Barcelone aime ses touristes visiblement Laughing
Les touristes je ne sais pas... mais les sous de ces derniers oui Laughing

Rock Fest Barcelona 2016

Part 2

Toutes les photos de la seconde journée sont sur cette page:
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1127135224038822.1073741866.100002270648759&type=1&l=c347bbb13b

Samedi 16 juillet.

8h00 : le réveil est rude, la tête comme un compteur de gaz, le bide en vrac. Je traîne au lit. Nous descendons quand même déjeuner avant de... remonter dans nos chambres Laughing. Audrey qui est restée très sage la veille, ira faire un plouf dans la mer... 
Lorsque nous arrivons sur le fest vers 14h00, il fait déjà chaud. Heureusement qu'il y a un petit vent marin mais bon... fait chaud quand même !!!
Nous nous plaçons devant la scène pour le concert de Battle Beast. En attendant on suit celui de The Raven Age, qui se produit sur l'autre scène, sur l'écran géant. The Raven Age propose un metal assez moderne et mélodique. Sympa à écouter sans plus. A noter qu'un des deux guitaristes, un certain George Harris n'est autre que le fils d'un bassiste célèbre dont le groupe assure la tête d'affiche de la journée Laughing...
Je ne le veux pas dire mais je suis en train de cuire, pourquoi il n'y a pas de fest en hiver ? Laughing.
Heureusement que pendant le concert de Battle Beast, les organisateurs ont eu la bonne idée de prévoir des jets d'eau, histoire de rafraîchir les premiers rangs... Il y en a qui sont après les médiators, baguettes, setlists, moi je guette l'arroseur Laughing .
Les finlandais nous proposent un set classique. Rien de révolutionnaire mais les compos font mouches sur scène (comme sur disque d'ailleurs) et il se dégage sur scène une joie assez communicative. Sa chanteuse Noora Louhimo assure le show, sa voix ne faiblit jamais malgré la débauche d'énergie déployée. Le bassiste, dont la voix s'apparente à celle de gros minet, nous sortira deux/trois blagues histoire de démontrer que le groupe ne se prend pas la tête et n'est là que pour le fun...
Encore un bon concert des finlandais.



Let It Roar
I Want the World… and Everything in It
Out on the Streets
Into the Heart of Danger
Fight, Kill, Die
Black Ninja
Iron Hand
Touch in the Night
Enter the Metal World
Out of Control

Maintenant, c'est au tour des Basques de Leize d'investir l'autre scène. Pour ceux qui ne connaissent pas, le groupe formé à Zestoa ( près de San Sébastian) en 1983, distille un hard rock à la fois mélodique et énergique chanté en espagnol. Le groupe a publié une dizaine d 'albums dont une compil' et un live. Ceux qui apprécient (comme moi) la scène espagnole de cette époque, passent un très bon moment. Leize remporte un bon gros succès devant une foule déjà bien compacte à cette heure de la journée.

Je ne cache pas qu'Armored Saint est un des groupes que j'affectionne le plus en ce moment. Donc j'attends le groupe avec impatience. Démarrage en fanfare avec "Win Hands Down", premier single de l'album portant le même titre. On remarque d'entrée que John Bush a fait un effort vestimentaire, sobrement vêtu de noir. Toujours en jogging mais au moins ce coup ci, il n'y a pas de grosse faute de goût au niveau des couleurs Laughing . On remarque aussi que les ricains rencontrent des petits soucis de son , ce qui agace quelque peu Joey Vera, c'est vrai que sa basse est pratiquement inexistante sur les premiers titres, de là où nous sommes placés. En plus de ça, la guitare de Jeff Duncan est par moment inexistante. Ce qui est vraiment dommage tant la paire Phil Sandova/ Jeff Duncan, qui mériterait d'être aussi reconnue que par exemple Dave Murray/Adrian Smith ou encore Glenn Tipton/K. K. Downing, délivre de superbes solos. John Bush est en voix et toujours aussi remuant. Malgré cela, le groupe se donne à fond et emballe le public qui en redemandera encore après l'ultime " Mad House". Mais ce ne sera pas possible, Armored Saint quitte la scène sous une belle ovation.



Win Hands Down
March of the Saint
Tribal Dance
An Exercise in Debauchery
Long Before I Die
Pay Dirt
Chemical Euphoria
Last Train Home
Left Hook From Right Field
Reign of Fire
Can U Deliver
Mad House

C'est au tour d'Unisonic d'investir les lieux. Et là c'est le seul groupe de tout le fest qui bénéficie d'un très bon son d'emblée. Tous les instruments sont à leurs places...Pour tous les autres groupes, il faut attendre le deuxième voire troisième titre pour avoir ZE son, sauf pour Armored Saint où ce fut un peu plus long... Le public espagnol (donc Catalan aussi Laughing ) étant friand de metal teuton, pas la peine de dire que la bande à Kiske/Hansen remporte un vif succès. "March of Time" et "I Want Out" déchaînera la foule. Très bon concert.



For the Kingdom
Exceptional
King for a Day
Your Time Has Come
When the Deed Is Done
Star Rider
Throne of the Dawn
March of Time
I Want Out
Unisonic

Bon là, c'est Overkill... Et n'étant pas vraiment fan et ayant un petit besoin de faire une pause à l'ombre, nous sortons du site et allons nous abrité à l'ombre d'arbres dans le parc voisin. Pas mal de festivaliers ont la même idée... Nous suivons donc le concert d'une oreille... ben ça a l'air quand même bourrin Laughing .  On respire lorsque cela s'arrête, du coup Barón Rojo, qui suit,  propose une musique d’ascenseur à côté de celle des Thrasheurs ricains Laughing .  Nous regagnons le site et essayons de trouver une place pas trop pourri pour suivre le show de la tête d'affiche du jour, à savoir Maiden. Chose pas facile car il y a énormément de monde. Nous suivrons le concert d'assez loin, de toute façon je n'avais aucune intention d'être dans les premiers rangs...

Alors qu'habituellement il n'y a que cinq minutes entre chaque concert, l'attente est un peu plus longue pour Iron Maiden. Les premières notes de  "Doctor Doctor" d'UFO se font entendre... Ahhh! enfin ça va commencer. Les écrans géants diffusent la vidéo montrant le Ed Force One, prisonnier d'une jungle hostile, prenant son envol grâce à l'aide d'Eddie. "If Eternity Should Fail" ouvre de belle façon le show suivi de près par "Speed Of Light". Bruce Dickinson remarquant la présence de français (pas nous, on est des gens discrets Laughing ) lance  "We Love The Fuckin' French" juste avant "Children Of The Damned". Le set fera la part belle au dernier disque en date avec pas moins de 6 titres interprétés. Comme à son habitude Maiden propose un grand spectacle avec tous ses backdrops qui défilent entre chaque titre, les jeux de lumière, les Eddie, les flammes... Le son est nickel. Et comme on est un peu loin, les pitreries de Janick ne nous dérangent pas Laughing .
Après un "Iron Maiden" ravageur, c'est l'heure des rappels. Cela commence avec "The Number Of The Beast" puis "Blood Brothers" dédié aux victimes de l'attentat de Nice et plus généralement à toutes les victimes dans le monde... Le concert se terminera sur "Wasted Years" sympa mais quand même bizarre comme choix pour finir son show...
Bref, c'est un excellent concert que nous a encore une fois présenté les britanniques.



If Eternity Should Fail
Speed of Light
Children of the Damned
Tears of a Clown
The Red and the Black
The Trooper
Powerslave
Death or Glory
The Book of Souls
Hallowed Be Thy Name
Fear of the Dark
Iron Maiden

Encore:
The Number of the Beast
Blood Brothers
Wasted Years

Ayant retrouvé la patate, on fonce vers l'autre scène pour voir Loudness...
Ayant vu trois fois le groupe, la première en 1999 au Dynamo Open Air pour un concert nul à chier difficile d'oublier puis deux fois au Bang Your Head pour des concerts nettement plus convaincants.
Là, je dirai que ce fut une drôle de surprise, j'ai pris une énorme claque. J'étais loin d'imaginer le groupe en si grande forme. Les titres s’enchaînent rapidement, pas de temps mort, les musiciens sont au top. Alors que la setlist s'articule essentiellement autour de "vieilleries", on aura quand même droit à trois titres de "The Sun Will Rise Again" (2014) . La majorité des chansons sont "up tempo" et laissent aucun répit aux fans. Akira Takasaki est hallucinant... quel guitariste! La rythmique bastonne grave. Et rien que pour ça, je dirai que c'était le meilleur concert de la journée/soirée.  Trop content, je me fous royalement de Rata Blanca qui suit. On décide de rentrer et tant pis pour Doro qui joue à 1H20...



Crazy Nights
Heavy Chains
The Sun Will Rise Again
In the Mirror
Let It Go
Got to Be Strong
The Power of Truth
The Law of Devil's Land
Mortality
S.D.I.

Nous regagnons l’hôtel sans encombre puis dodo

A suivre...

ps:
Toutes les photos de la seconde journée sont sur cette page:
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1127135224038822.1073741866.100002270648759&type=1&l=c347bbb13b

_________________
http://www.saxon-solidballofrock.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saxon-solidballofrock.fr
truc
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 6852
Date d'inscription : 24/12/2006
Localisation : Ville de Bobos

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Dim 31 Juil 2016 - 22:03

Merki. Pinaise, t'as séché Doro ????? :drapbask1:

_________________
http://www.powerplaymanager.com/r415098

"
George Sand : "Pauvres laborieux ou infirmes, c'est toujours votre lutte contre ceux qui vous disent encore : "Travailler beaucoup pour vivre très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
js64
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 13478
Date d'inscription : 17/12/2006
Localisation : Saint Jean Pied de Port (64)

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Mar 9 Aoû 2016 - 20:36

truc a écrit:
Merki. Pinaise, t'as séché Doro ????? :drapbask1:

Embarassed Embarassed Embarassed

Rock Fest Barcelona 2016

Part 3

Toutes les photos de la journée sont sur cette page:
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1127815070637504.1073741867.100002270648759&type=1&l=5d26095fd7

Dimanche 17 juillet

8h00 : le réveil est rude, le bide en vrac. Je traîne au lit. Nous descendons quand même pour déjeuner avant de... remonter dans nos chambres. Bizarre cela ressemble à la première phrase du CR de la seconde journée (part 2 pour ceux qui ne suivent pas)... D'un autre côté à part le mal de tête en moins, c'est la même chose que la veille... Heureusement qu'il y a Imodium. C'est bien connu : Un Imodium et ça repart Laughing. J'aurai été partant pour voir Candlemass et Impellitteri mais comme les autres ne sont pas trop chauds... Remarque! Il fait encore plus chaud que la veille et c'est vrai que le programme en fin de journée est très chargé. Donc je cède... Du coup, on se fera un bon resto en bordure de mer. Il est plus de 17h00 lorsque nous quittons la table. Le temps de faire quelques courses, de récupérer nos affaires à l’hôtel, Nous arriverons pour la fin d'Impelliterri (je sais c'est 2t et 1r mais il est chiant ce nom à écrire Laughing ).
Petit détour au bar, puis nous nous plaçons pour Anthrax. Pour être franc, j'ai un peu lâché l'affaire depuis "l'éviction" de John Bush et le retour de la chèvre Belladonna. Je ne suis pas fan de Joey mais je dois bien reconnaître que son chant s'est amélioré, il bêle moins qu'auparavant Laughing . Les autres assurent derrière.  A ma grande surprise je passe un bon moment, j'aurai juste aimé entendre un petit "Blood Eagle Wings" du dernier LP...  



Impaled
You Gotta Believe
Caught in a Mosh
Got the Time (Joe Jackson cover)
Madhouse
Fight 'Em 'Til You Can't
Evil Twin
Antisocial (Trust cover)

Encore:
Breathing Lightning
Indians

Direction l'autre scène, pour Amon Amarth. Au départ nous suivons le concert de loin mais vu l’ambiance qui y règne sur le premier titre "The Pursuit of Vikings", nous décidons de nous rapprocher. Les vikings sont venus à Barcelone avec leur Drakkar, la batterie posée dessus, ce qui donne un effet visuel assez sympathique... Je crois que c'est la première fois que j'assiste à un concert des suédois de bout en bout (ou presque) sans m'ennuyer. C'est vrai que la musique est sympa, faut juste faire abstraction du chant death Laughing . Très bon concert donc, avec un public au top.
Nous quitterons les lieux pendant le dernier titre pour se ravitailler avant que Thin Lizzy ne monte sur scène...



The Pursuit of Vikings
As Loke Falls
First Kill
Cry of the Black Birds
Death in Fire
Deceiver of the Gods
Runes to My Memory
War of the Gods
Raise Your Horns
Guardians of Asgaard
Twilight of the Thunder God

Que de changements depuis le concert de Bilbao en 2012, Exit la rythmique Downey/Mendoza et welcome to Travis (Judes Priest), Hamilton (Aerosmith). Bon sur le papier cela fait un peu bizarre, je vois déjà des titres comme "The Boys Are Back In Town" se transformer en Painkiller Laughing ... Et finalement, musicalement, rien de flagrant, on est sur la lignée des concerts de 2011/2012, grand respect de l’œuvre de Phil dans l'interprétation. Un super son, des lumières très soignées, deux écrans de chaque côté du logo lumineux font que l'on assiste à un très beau spectacle. Superbe et au moins j'aurai vu Hamilton en live à défaut d'Aerosmith Laughing .
On file direct vers l'autre scène.



Jailbreak
Are You Ready
Killer on the Loose
Dancing in the Moonlight (It's Caught Me in Its Spotlight)
Massacre
Emerald
Rosalie (Bob Seger cover)
Don't Believe a Word
Cowboy Song
The Boys Are Back in Town
Róisín Dubh (Black Rose): A Rock Legend
Whiskey in the Jar

Maintenant c'est au tour du Serpent Blanc. Que dire de cette prestation?!?
Commençons par le plus facile Laughing, les lights sont supers classes, le son clair. Voilà...
Pour l’interprétation ben cela ne change pas  et je n'ai pas trouvé une grande différence entre Aldrich et le nouveau venu Hoekstra, tous deux des poseurs Laughing .  Ce n'est pas nouveau mais David a mué depuis quelques années et bientôt il pourra tenir le micro chez Slayer Laughing . A part ça le concert se passe bien. Et je dirai même que c'est bien mieux que les concerts de 2008/2009 où David utilisait des effets pour compenser ses lacunes. Là, il a le soutien des autres zicos qui assurent les "chœurs" et cela est nettement plus agréable. Les points noirs restent toujours ces p*tains de solos qu'on est obligé de se farcir. Encore sur une date normal je comprendrai mais en festival où les sets sont plus courts, c'est franchement abusé. A part le clavier, tout le monde y va de son petit solo... On aurait pu avoir trois titres facilement en rab. Bon concert quand même.



Bad Boys
Slide It In
Love Ain't No Stranger
Judgement Day
Fool for Your Loving
Guitar Solo
Slow an' Easy
Bass Solo
Crying in the Rain
Drum Solo
Is This Love
Give Me All Your Love
Here I Go Again

Encore:
Still of the Night

Avec Twisted Sister, il n'y a pas de surprise, setlist inchangée Laughing , Dee Snider est au top comme à son habitude. Il assure le show à lui tout seul. Plus bavard qu'à l'accoutumé, on sent bien que cette tournée à un goût particulier. Normal c'est la der des ders...  Sûrement pas encore remis totalement du décès d' Anthony Jude Pero, Dee lui rend hommage tout le long du concert et lance par la même occasion des piques vers certains groupes qui se reforment où dont les tournées d'adieux ne se terminent jamais. Voilà !!! Twisted Sister dit vraiment adieux à l'Espagne et ils ne reviendront qu'en tant que touristes Laughing . Je me pète les cordes vocales sur "Huevos con aceite", "I Wanna Rock" et "S.M.F". Trop content d'avoir assister une dernière fois à un concert des sœurs tordues, je ne verse aucune larme Laughing . Nous filons direct au bar.



What You Don't Know (Sure Can Hurt You)
The Kids Are Back
Burn in Hell
Destroyer
Like a Knife in the Back
You Can't Stop Rock 'n' Roll
The Fire Still Burns
I Am (I'm Me)
We're Not Gonna Take It (Huevos con aceite Version)
The Price
Under the Blade
I Wanna Rock
S.M.F.

Alors qu'Audrey réussie l'exploit d'atteindre la barrière pour le concert de Slayer, Pat et moi sommes accoudés au bar. Finalement Slayer au bar, ce n'est pas si mal. Le son est correct et de là on croirait entendre David Coverdale chanter :mdr: . Bon ça reste quand même bourrin mais supportable...

Nous nous dirigeons vers la Rock Tent où aura lieu le dernier concert ( ce fut le cas aussi pour les autres journées). C'est Thundermother qui clôturera le festival. Pour ceux qui ne connaissent pas, la musique est fortement influencée par AC/DC... Troisième fois que je vois les petites suédoises en deux ans... Il n'est pas loin de 2h30 lorsque les premières notes retentissent. On remarque assez vite qu'une partie du public présent n'est plus très frais Laughing . Les filles ont l'air un poil fatiguées quand même. Cela s'entend surtout dans la voix de sa chanteuse qui n'a pas la même hargne que lors des précédents concerts. Le spectacle restera malgré tout sympa, la guitariste Filippa ira faire son petit solo dans la foule comme d'hab'. En un peu moins d'une heure, la messe est dite. Les filles quittent la scène sous les applaudissements bien nourris du public. Clôturant ainsi de belle manière ce fest.



Nous buvons un dernier coup avant de rentrer à l’hôtel. N'ayant pas que sucé des glaçons, on laisse les clefs de la voiture à Audrey... On se couchera vers 4h30.

Lundi 18 juillet

Allez hop, petit déj à 10h00, je pète la forme, pas de mal au casque, le bide nickel... en fait, il me faut deux jours d'acclimatation avant que tout rentre dans l'ordre Laughing … Il n'est pas loin de 12h00 lorsque nous prenons la route. Le retour s'effectuera sans problème particulier... On traversera juste un incendie que l'on ne verra même pas tellement qu'il y avait de la fumée Laughing . L'autoroute sera fermée quelques minutes après notre passage.

Voilà, voilà... un bon fest bien sympathique, bonne organisation, des stands de bouffe de qualité. P*tain la charcuterie de la Salamanque... que du bonheur Laughing et une ambiance bien cool …

FIN


ps: Toutes les photos de la journée sont sur cette page:
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1127815070637504.1073741867.100002270648759&type=1&l=5d26095fd7

_________________
http://www.saxon-solidballofrock.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.saxon-solidballofrock.fr
truc
Administrateur - Site Admin
avatar

Messages : 6852
Date d'inscription : 24/12/2006
Localisation : Ville de Bobos

MessageSujet: Re: Rock Fest Barcelona 2016   Mar 9 Aoû 2016 - 23:46

0019

_________________
http://www.powerplaymanager.com/r415098

"
George Sand : "Pauvres laborieux ou infirmes, c'est toujours votre lutte contre ceux qui vous disent encore : "Travailler beaucoup pour vivre très mal."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rock Fest Barcelona 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solid Ball Of Rock :: Musique non-Saxon :: Concerts-
Sauter vers: